"En élevant un enfant, pensez à son éternité"

 

Projet pédagogique

Le Cours Blanche de Castille  est orienté vers l'éducation complète des enfants qui lui sont confiés. Son projet pédagogique en aborde  les divers aspects; on distingue l'éducation physique, l'éducation intellectuelle, l'éducation morale et l'éducation religieuse.

 
img20200428_18054156 - Copie (2) (1).jpg

Education physique

  • Les enfants sont encouragés à une grande propreté, aussi bien sur eux-mêmes qu'autour d'eux. Leur uniforme doit être impeccable, leurs cheveux bien tenus. Nous veillons à ce qu'ils se lavent les mains régulièrement. Ils apprennent aussi à tenir en ordre leurs affaires et à entretenir les lieux quotidiennement.

  • Les professeurs surveillent aussi la posture des enfants.

  • Une large place est réservée aux jeux libres, surtout pour les plus jeunes.

  • Les cours de psychomotricités sont au programme pour les plus jeunes et pour tous ceux qui en présentent le besoin.

  • Les travaux manuels nombreux et variés permettent à tous de développer, entre autres, la psychomotricité fine.

  • Un cours de sport hebdomadaire permet aux enfants d'exercer leur vigueur, leur agilité, leur endurance, dans la joie et la bonne humeur.

  • A partir de 3 ans, les demoiselles pratiquent la danse classique.


 
img20200428_18061826 - Copie (1).jpg

Education intellectuelle

Par éducation intellectuelle, il faut entendre la formation de l'esprit qui doit idéalement devenir juste, rigoureux, fin, capable d'observer, de réfléchir, d'inventer, de juger et de raisonner sainement.

  • Le milieu influence grandement cette éducation. Nous faisons en sorte que notre cours soit un milieu intelligent, où les élèves ne s'habituent ni à l'inconvenance, ni à la grossièreté ni à la bêtise. 

  • La culture des sens: nous encourageons les enfants à observer la réalité qui les entoure, en particulier lors des leçons de sciences ou de géographie. Nous les exerçons à écouter attentivement ce que nous leur lisons ou de la musique. Nous veillons à la qualité de notre langage et nous corrigeons  le leur. Nous répondons de notre mieux à leurs questions. 

    • L'acquisition des connaissances: nous préparons soigneusement pour chaque niveau scolaire, un programme de connaissances à acquérir et de compétences à maîtriser. Ce programme est souple car il doit être adapté aux circonstances et à la personnalité de chaque enfant. Français. Nous accordons une grande importance au français, car il est capital que nos élèves parlent, lisent, comprennent et écrivent parfaitement. C'est une condition indispensable à une vie intellectuelle, riche et libre. C'est ainsi qu'ils pourront être véritablement cultivés, amoureux et défenseurs de la civilisation chrétienne. L'apprentissage de la lecture commence dès la maternelle simultanément à celui de l'écriture suivant une méthode alphabétique et syllabique. Ces apprentissages sont perfectionnés grâce à des exercices quotidiens de reconnaissance phonologique, phonémique et graphique, de graphisme, de copie, de lecture. L'acquisition de l'orthographe se fait par la pratique de dictées manuscrites ou par le biais de lettres mobiles. L'apprentissage de poésies est fréquent dans le but d'exercer la mémoire  et de donner à la sensibilité de l'enfant un goût pour la beauté de la langue et des textes. Mathématiques. Elles partent du réel et nécessitent vite l'abstraction. L' abstraction doit être travaillée, au départ, au moyen entre autre de la visualisation. Toute règle ou propriété est expliquée et démontrée avant d'être appliquée grâce à des exercices d'observation, de manipulation et de réflexion. Matières d'éveil. L'enseignement de l'histoire est chronologique, celui de la géographie descriptif et physique. Les sciences naturelles développent la capacité d'observation, de manipulation et de réflexion. Ces matières développent la culture générale de l'enfant et nourrissent sa curiosité. Langue vivante. Les élèves ont plusieurs séances de langue vivante par semaine. On commence par un apprentissage oral essentiellement pour passer à l'écrit à partir de la 4ème primaire. Il est possible de choisir entre l'anglais et le néerlandais.  Musique.  Les élèves ont des cours de chant choral, d'histoire de la musique, de solfège et la pratique instrumentale est vivement encouragée. Nos professeurs sont formés à la pédagogie WARD. Art, travaux manuels.  Nous insistons beaucoup sur ces matières qui développent le goût, la créativité, la psychomotricité fine. Couture, artisanat et découverte du monde professionnel.  Les élèves ont toujours un ouvrage en route et une séance de couture toutes les semaines. Nous organisons des sorties ou des ateliers à l'école pour que les enfants se familiarisent avec des techniques, et des métiers et comprennent ainsi mieux le monde dans lequel ils vivent.

  • Le développement de l'esprit. Nous veillons à ce que l'esprit de nos élèves assimile les connaissances et s'en trouve fortifié. Nous tenons à ce que les enfants apprennent dans la joie, avec intérêt et ardeur.

  • L'attention: elle est nécessaire à l'assimilation des connaissances. Elle naît de l'intérêt que l'on éveille chez les élèves en les mettant dans la confidence de notre admiration et de notre enthousiasme. Elle vient de la liberté avec laquelle ils peuvent manipuler, essayer, questionner. Elle renaît quand on les interroge. Pour maintenir cette attention en éveil, nous varions les leçons tout au long de la journée, en alternant activités plus académiques et activités artistiques et manuelles. L'attention est encouragée par la bonté du professeur, par des récompenses. Elle est entraînée et affermie  par l'exercice quotidien.

  • La réflexion: lors des leçons, nous obligeons les élèves à penser, à se rendre maîtres de leurs connaissances,  en les interrogeant patiemment. Cette pédagogie réfléchie permet à l'enfant, sur base de l'analyse, de comprendre, induire et retenir les principes qui sous-tendent les observations et découvertes, par le biais de ses facultés sensitives et cognitives. 

  • La formation du jugement: on fait remarquer aux enfants en quoi et pourquoi ils se trompent; à chaque occasion qui se présente, on les amène à énoncer les qualités et les défauts d'un objet, son usage.... on écoute ses appréciations et on les rectifie si nécessaire. On soumet à son jugement les petits incidents de la vie quotidienne: est-ce bien? est-ce mal? pourquoi?

  • L'éducation de l'esprit d'invention: nous encourageons les enfants à passer d'une vérité à l'autre, d'une chose à l'autre, développant ainsi leur curiosité et leurs facultés de chercheurs.

  • La culture du goût: pour faire apprécier et aimer le beau, il faut en être entouré et apprendre à le voir, à le contempler, à le créer. Nous cherchons toutes les occasions de faire aimer le beau car il conduit au Créateur: études artistiques, soin de la tenue,  lecture de belles œuvres littéraires, écoute de pièces musicales... La beauté nous sauvera!

 

Education morale

  • Formation du cœur. "Pour former le cœur de l'enfant, il faut user des moyens suivants: 1° Façonner ses idées; 2° lui faire produire des actes bons; 3° le placer dans un milieu favorable." Guide des écoles à l'usage des petits frères de Marie. Nous nous y attachons, nous nous efforçons de corriger les élèves avec soin lorsqu'ils posent des actes répréhensibles en éclairant leur conscience et en encourageant, parfois en exigeant des actes bons.

  • Politesse. "La politesse est la manifestation des sentiments d'estime, de respect et de bienveillance que nous devons éprouver pour les personnes avec qui nous avons des rapports." Guide des écoles à l'usage des petits frères de Marie. Les professeurs s'efforcent de montrer l'exemple d'une grande politesse dans leurs manières et leurs paroles. ils veillent à ce que les élèves soient polis entre eux et avec les adultes. Les enfants apprennent à se tenir convenablement, à saluer, à répondre, à interroger, à se présenter, à être aimables. On saisit les occasions pour les instruire des règles de bienséance (repas...)

  • La communication. Les élèves apprennent à communiquer de manière sensible et posée avec leur entourage: ils savent affirmer leurs convictions, écouter et respecter autrui.

  • La discipline. L'obéissance constante à la discipline et les efforts que cela demande éduquent la volonté. Cette obéissance est exigée, elle est aidée par la bonté des professeurs, par des encouragements, des récompenses, elle est consolidée par la crainte des punitions. La beauté de l'obéissance est expliquée aux enfants, de telle sorte qu'elle devienne graduellement intérieure, librement consentie, adhésion de la volonté à la Volonté divine dont les éducateurs sont les dépositaires. "L'obéissance est la sainteté des enfants." Saint Pie X.

  • Les bonnes habitudes pour cultiver les vertus humaines et chrétiennes. Nous travaillons à établir de bonnes habitudes, une à la fois, au moyen d'une résolution hebdomadaire. 

  • Nous appliquons "la méthode préventive" de saint Jean Bosco pour favoriser le développement de la liberté. Elle s'appuie sur la surveillance bienveillante et la confiance mutuelle entre les adultes et les enfants. "Sans affection, pas de confiance, sans confiance, pas d'éducation" Saint Jean Bosco.

img20200428_18043840.jpg
 

Education religieuse

Nous nous attachons à ce que les enfants soient entourés d'images saintes, d'objets religieux, de bons exemples et qu'ils soient préservés de l'esprit du monde. Un bon environnement permet aux enfants de développer très tôt une véritable dynamique spirituelle.

La vie du Cours est rythmée par le calendrier liturgique. Les enfants sont encouragés à offrir de petites mortifications, en particulier en Carême, en Avent et les jours de pénitence. Les fêtes sont marquées par des réjouissances.

Chaque journée commence par la prière et une courte instruction religieuse: vie du saint, explication de la fête du jour ou du temps liturgique, lecture de la "Miche de Pain" ou Histoire Sainte.

Les élèves bénéficient d'une séance hebdomadaire de catéchèse du Bon Berger dans un atrium.

Dès le début du primaire, nous utilisons le catéchisme par questions et réponses.

Nous voulons, selon les mot de Léon XIII, que non seulement à certaines heures la religion soit enseignée aux  enfants, mais que tout le reste de la formation soit imprégné de piété chrétienne.